Vaut-il mieux apprendre l’anglais britannique ou américain ?

Bien que l’anglais ne soit qu’une seule et même langue, il y a deux variantes : l’anglais britannique et l’anglais américain. Les bases sont fondamentalement les mêmes. Cependant, l’accent et de nombreux mots peuvent parfois être totalement différents. Lorsque l’on se lance dans l’apprentissage de l’anglais, il est tout à fait naturel de se demander quelle variante est-il préférable d’apprendre pour sa culture, pour se faire comprendre à l’étranger et pourquoi pas évoluer professionnellement.

Quelles sont les différences entre les deux « langues » ?

Avant d’arrêter son choix, il est bon de connaître les principales différences entre les deux langues. 

Tout d’abord, certains mots peuvent être complètement différents d’un point de vu orthographique et de la prononciation. Par exemple, le mot « couleur » peut se trouver sous la forme « colour » ou « color » en fonction de la zone géographique dans laquelle vous vous trouvez. 

Pour ce qui est de la conjugaison, les britanniques utilisent le présent perfect tandis que les américains s’exprimeront au passé simple. La liste des verbes irréguliers est totalement différente d’un côté à l’autre de l’Atlantique. Il ne faut pas donc pas s’étonner un jour de lire « dreamt » dans un journal américain alors qu’il est inconcevable de lire une telle « erreur » en Grande-Bretagne. 

Pour les accents, la différence est rapidement identifiable. Les Américains ont généralement le même accent dans tous les États tandis que le britannique peut parler différemment s’il est écossais ou gallois.

L’anglais américain est plus simple à apprendre

L’anglais américain est partout. Dès que vous lancez une série en VO, il y a de fortes chances pour que ce soit une série américaine. Il en est de même pour les films et la musique. Vos yeux et vos oreilles sont donc généralement plus habitués à l’anglais américain. Cependant, il ne faut pas oublier les œuvres anglaises comme la célèbre saga Harry Potter qui remporte un franc succès depuis deux décennies.

Il paraît que l’anglais américain est plus simple à apprendre. En effet, les Américains sont des adeptes de la simplicité. Ils utilisent des constructions grammaticales plus simples à retenir et à accorder. De plus, ils ne sont pas vraiment à cheval sur l’orthographe.

Les certifications européennes et la scolarité se basent sur l’anglais britannique

Il faut savoir qu’en France, c’est l’anglais britannique qui est enseigné à l’école. Cela s’explique certainement par la proximité que nous avons avec la Grande-Bretagne. Les certifications européennes comme le CPE ou le TOEIC se font donc en anglais britannique. Si vous voulez réussir à l’école, vous devrez plutôt prioriser la variante Outre-Manche. Par contre, si vous voulez voyager ou travailler dans le commerce, vous devriez tout miser sur l’anglais américain. En effet, la variante américaine est celle qui est utilisée dans le droit des affaires et dans les échanges commerciaux internationaux.

Le principal est de se faire comprendre

Depuis quelques années, une troisième variante d’anglais est venue émerger : l’anglais international. Il est simple à apprendre et devrait petit à petit s’implanter dans tous les pays du monde.

Au final, que vous choisissez l’anglais britannique ou l’anglais américain, le principal est que vous puissiez vous faire comprendre par vos interlocuteurs.